Boîte à palabres 3

Boîte à palabres 3

Il ne reste plus que quelques jours avant la troisième Boîte à palabres. Cette édition nous permettra de commencer l’année sur un thème prometteur.

Comment vivre heureux ici et ailleurs ? – une Boîte à palabres sur les facteurs de bonheur ou de bien-être, sur le sentiment de se sentir chez soi ou pas, sur l’environnement qui nous entoure et la culture. Comme nous traiterons ensemble de tous ces thèmes à la fois, il ne s’agira pas d’assister à une conférence mais de participer à des discussions.

Voici nos trois invités qui participeront avec intérêt aux discussions :

Xavier Landes est philosophe, chercheur à l’Université de Copenhague. Après avoir vécu en France, au Canada et en Lettonie, il habite depuis 2009 au Danemark. Il enseigne un cours sur le bonheur à l’Université de Copenhague et a publié plusieurs articles et rapports sur le sujet (http://mcc.ku.dk/staff/?pure=en/persons/383109). En parallèle Xavier est conseiller au Happiness Research Institute (http://www.happinessresearchinstitute.com) qui est un think tank dont la fonction est de promouvoir le débat sur le bonheur et le bien-être au Danemark et à l’étranger. Il est également chroniqueur régulier pour Slate en France (http://www.slate.fr/source/62197/xavier-landes).

Antoine Jacob est journaliste depuis un quart de siècle. Il a fait de l’Europe du Nord son champ d’exploration et de rencontres tous azimuts. Il franchit régulièrement la Baltique, se sent mieux à Riga qu’à Stockholm, même si la scène suédoise du jazz – une autre de ses marottes – est bien plus vivante. Il aime (en vrac) observer, marcher, lire, écouter, écrire, etc. Il tient un blog à ses heures perdues, jacobnordiques.blogspot.com

Didzis Melbiksis est journaliste mais occupe aussi actuellement les fonctions de consultant pour l’Agence des Nations-Unies pour les réfugiés. Il a passé environ 7 années en Suède qu’il considère comme son autre maison. Très à l’aise dans le domaine des médias sociaux, leurs potentiels et leurs lacunes, il utilise Twitter et Facebook pour appuyer des campagnes et des débats politiques sur des thèmes qu’il juge importants. Durant son temps libre, Didzis s’essaie à l’écriture de textes de fiction et il joue de la guitare, notamment dans un groupe (peut-être une nouvelle voie qui s’ouvre à lui).

Rendez-vous le 18 janvier à 19h au café AUSTRA, au 41/43, rue Barona !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *